Les rétentions de souffles.

26 janvier 2021

Les rétentions de souffles sont appelées Kumbhaka .

Hatha Yoga Pradipika dit :

41- Par la rétention systématique du prânâ, les nadî et les chakrâ sont purifiés .

77- En arrêtant le prânâ par la rétention du souffle, le mental se libère de toutes les modifications. En pratiquant ainsi ce yoga, on réalise l’union suprême.

Avec les rétentions – kumbhaka– nous exerçons un contrôle sur des aspects subtils de notre être, amenant ainsi une relaxation évidente et très agréable, une belle tranquillité intérieure en emmagasinant de grandes quantités d’oxygène et de Prâna (énergie vitale).
Il existe des rétentions de souffle à poumons pleins (Antar Kumbhaka) et des rétentions de souffle à poumons vides (Bahya Kumbhaka)
Les bénéfices thérapeutiques de ces rétentionssont l’accumulation de Prâna qui agit efficacement sur les organes de la respiration, de la digestion, de la circulation et sur le système nerveux. La maîtrise de la respiration permet de rétablir l’équilibre entre les énergies positives et négatives ,puis d’harmoniser en ce sens parfaitement notre état physique et mental.
Ainsi, grâce à une pratique régulière de la respiration yoguique complète avec rétentions de souffle, non seulement on prévient les troubles des poumons, du foie, de la vésicule biliaire, de l’estomac et du cœur, mais on préserve aussi sa santé et sa force vitale, et de ce fait on développe dans le même temps sa force de volonté.

dictum Donec vel, elementum consectetur mattis ultricies quis sit