La pratique du yoga déjoue les pièges de l’égo.

28 janvier 2021

L’égo est un faux ami qui ne doit pas trop s’immiscer dans notre vie. La sagesse du yoga enseigne à en déjouer les pièges et à vivre en union avec ce qu’on est vraiment. Un égo surdimensionné peut vite devenir notre pire ennemi, un réel obstacle à la réalisation de notre potentiel humain et relationnel. Si l’égo nous place sur des objectifs excessifs, voire impossibles ou futiles tels que le pouvoir, la beauté, la reconnaissance ou la réussite, il met l’individu dans un état de tension permanente, fais du « toujours plus ». Cela finit par empoisonner la vie et fragiliser la santé. L’égo, nous fait vivre dans la peur: la peur du rejet, la peur du jugement, ou la peur de ne pas être aimé.

L’égo est important pour notre construction personnelle, c’est ce qui nous différencie les uns des autres et sur le chemin de la vie un moi fort et structuré est indispensable. Ce moi-égo trop fort est un filtre ou un rempart qui nous sépare de notre véritable intériorité. Si l’égo occupe une place trop grande, il introduit une distance empêchant de toucher notre essence, notre vraie nature, le SOI, semblable à chaque être. Lorsqu’on vit séparé de notre essence, on vit à la fois dans la peur et l’illusion.

L’égo est la représentation fausse qu’une personne se fait d’elle-même. Cet égo peut vite devenir étouffant et prendre le contrôle de notre vie en nous poussant à des choix ou en nous faisant intégrer des valeurs qui ne correspondent pas à nos véritables aspirations intérieures.

La vérité, satya,  est en nous-même. Cette connection se fait au quotidien dans la pleine conscience, pendant la séance de yoga, la méditation.

Ce qui est positif dans l’égo, c’est qu’ il contribue à notre construction en tant que personne, fait de nous ce que nous sommes. Il se nourrit de nos expériences, de nos rencontres et de nos découvertes. Mais l’égo se nourrit aussi de projections, d’illusions, de conditionnements sociaux et culturels.

A travers le travail d’introspection durant la pratique yogique, à l’écoute de ce qui se passe en nous, nous clarifions le mental et nous distinguons ce qui relève du positif, de l’authentique, de ce qui relève de l’égo, du conditionnement et de la manipulation.

 C’est la voie de la connaissance de soi, indispensable pour une vie heureuse, qui nous rapproche de la vérité,satya, qui nous sommes vraiment.

velit, venenatis nec leo quis, sit ante. eget in