Tapas

24 septembre 2019
tapas

TAPAS est un des nyamas qui concerne nos habitudes, nos observances, notre hygiène et notre discipline de vie.

Il signifie auto discipline, effort sur la voie du juste équilibre, persévérance, volonté.
Le yoga, ce n’est pas uniquement faire des postures avec quelques respirations.
C’est l’application dans notre pratique des 8 membres du yoga.
Les nyamas concernent nos attitudes et disciplines personnelles.
Tapas fait partie des 5 nyamas à intégrer dans notre pratique.
Ils induisent une purification physique et mentale.
C’est l’effort juste qui nous permet de cheminer vers la croissance spirituelle.
L’effort juste libère.
Tapas atténue les kléchas, schémas de comportement qui sont des obstacles à notre évolution.
La pratique nous fait agir différemment de ce que le mental nous inciterait à faire.
C’est la façon de se dépasser, repousser un peu plus chaque jour nos limites de confort dans notre vie journalière et dans notre pratique de yoga dans toutes ses dimensions.
L’important n’est pas de dompter le mental, mais de l’apprivoiser pour l’emmener ou nous le souhaitons et lui permettre de s’élever.
Nos nouvelles habitudes comme se lever tôt le matin pour pratiquer devienne un mode de vie évident.
Mais modifier des années de mauvaises habitudes mentales et physiques demandent volonté et persévérance.

Tapas :

– c’est venir à son cours même si exceptionnellement nous n’avons pas envie.
– c’est rester dans une posture statique longtemps, même si l’effort est intense. Je parle bien d’effort et pas de douleur.
-c’est méditer tous les jours même si nous pensons que ça ne sert à rien parce que nous n’arrivons pas à nous concentrer.
-c’est pratiquer des postures que nous n’aimons pas parce que ce sont justement celles dont nous avons le plus besoin et qui seront le plus transformatrices pour nous.
-c’est l’effort constant de ramener le mental sur son objet de concentration lorsqu’il part.
– c’est l’effort d’intégrer dans son quotidien les yamas, nyamas.(principes moraux universels en relation avec le monde extérieur, non violence, vérité, autenticité etc … et disciplines personnelles).
-c’est faire l’effort au cours d’une séance d’étudier le fonctionnement de notre corps, respiration, notre mental, notre psychisme, nos pensées, nos émotions, qui sont dans notre pratique des objets d’expérimentation.
Tapas n’a pas pour but de générer des frustrations.
Nous ne pouvons pas contraindre le mental en le faisant souffrir.
Ça ne marche jamais.
En réaction, le mental se révoltera.
Lorsque l’effort est dosé, juste, le mental apprécie les changements, les intègre.
Il est important de procurer des satisfactions au mental.
Petit à petit les nouvelles habitudes, tapas, deviennent un mode de vie et se lever tôt pour méditer ne demande pas plus d’effort que de se laver les dents.

Le combat pour nous relever face aux difficultés, c’est aussi tapas.
Se relever face à ce qu’on considère des échecs qui ne sont qu’expérience en réalité.

Combat sur 3 niveaux : corporel, psychologique et spirituel.

Le tapas corporel nous ancre dans nos bonnes habitudes, notre hygiène et discipline de vie.

Le tapas psychologique, la persévérance mentale nous aide à rester motivé, ne pas céder aux émotions, et pensées perturbatrices.

Le tapas spirituel concerne nos méditations.
Il nous ancre intérieurement dans notre nature véritable.
Pour maintenir force et concentration pour atteindre nos buts, nous avons besoin de régularité.
Nos buts doivent être réalistes pour que notre inconscient ne soit pas en conflit avec les désirs de notre conscient.
La discipline s’intègre dans notre vie petit à petit pour ne pas générer de stress.

risus Lorem elementum fringilla quis ante. Donec ipsum id ipsum ut nunc