Les postures inversées

10 septembre 2019

Hatha Yoga Pradîpikâ  III, 77,78 et 82 : issu de l’énergie divine créatrice, l’être humain s’oublie, s’endort dans le monde matériel.
Il proclame avant tout la dimension spirituelle de l’attitude inversée. Cette dernière n’est pas sans nous rappeler, que peu avant notre naissance, dans notre nuit intra-utérine, nous étions également en posture inversée pour effectuer le « passage » vers le monde extérieur. Il s’agit maintenant de retrouver le « passage » vers le monde spirituel.

Les inversions apparaissent comme des moyens efficaces de régénération physique,énergétique, grâce aux effets bienfaisants de l’inversion vis-à-vis des lois habituelles de la pesanteur (les organes tassés par la gravité se replacent).
D’un point de vue énergétique, elle constitue également un renversement des polarités habituelles, du ciel et de la terre.

Bienfaits : tonification du diaphragme, amélioration de l’appareil circulatoire, décongestion du bassin, stimulation de la glande thyroïde.

Contre-indication : hypertension, tendance au vertige, troubles oculaires importants, fragilité des cervicales.

Prudence et progression dans la pratique !
Quelques exemples de postures : Viparîta karanî mudrâ , Sarvângâsana (la chandelle), Halâsana (la charrue), Shirshâsana (posture sur la tête).

suscipit Lorem leo et, adipiscing quis consectetur