Les 5 koshas : les 5 enveloppes de l’âme.

3 février 2020
Les 5 koshas : les 5 enveloppes de l’âme.

La triple nature de l’âme est :
 
Sat : éternité.
Chit : connaissance.
Ananda : béatitude.
 
Quand nous prenons conscience de notre nature spirituelle, nous oublions le monde des apparences maya et nous atteignons l’éveil.
Le corps physique, ainsi que tous les corps subtils appartiennent au monde matériel.
Le corps subtil étant juste moins matérialisé de manière visible.
 

  1. La première enveloppe est Anna-maya kosha, elle appartient au corps physique et grossier sthula sharira.

 
C’est le corps de nourriture (anna) car il en est fait et il en est dépendant.
Il est constitué des 5 éléments dans leurs dimensions grossières qui vont participer à la construction du corps physique.
On retrouve ces 5 éléments dans notre corps avec leurs potentialités.
La terre, c’est l’état dense dans la matière.
L’eau, ce sont les fluides dans le corps.
Le feu, ce qui va transformer physiquement, notamment dans la digestion.
 L’air, c’est le mouvement dans le corps, l’espace se trouve dans les organes où il y a des vides (poumons, intestins, vessie, utérus).
Dans notre pratique de yoga, on interagit au niveau d’Anna-maya kosha à travers les postures (asanas), le mouvement, la manipulation des tissus, et le jeun.
 
 

  1. Dans le corps subtil : sukshma sharira, il y a 3 enveloppes :

 
Prana maya kosha, l’enveloppe du corps vital.

 Cette enveloppe est faite de l’énergie vitale (prana) avec laquelle elle nourrit chaque cellule du corps physique.
Les maladies avant d’être dans le corps physique ont leurs empreintes dans le corps énergétique.
Le prana circule dans les nadis (rivières énergétiques) et les chakras.
Le prana est principalement concentré dans la colonne vertébrale, la sushumna ou se trouve les principaux chakras.
Chaque chakra va fournir l’énergie nécessaire aux organes de son étage.
 
 Prana se decline en 5 Vayus principaux (vents, souffles vitaux) : Prana Vayu, Apana Vayu, Samana Vayu, Udana vayu et Vyana vâyu.
 
 Ils sont fondamentaux pour le bien-être physique, mental et émotionnel.
Pour agir sur prana-maya kosha, il faut pratiquer des pranayamas, des kryas, des exercices dynamiques de nettoyage comme les prana vyayama et sukchma vyayama.
 

Mano-maya kosha, est composé de notre mental et des 5 sens. C’est la deuxième enveloppe de notre corps subtile.
 
Dans nos pratiques yogiques, il est important de contrôler les sens en pratiquant pratyahara (le retournement des sens) pour pouvoir se diriger vers la méditation.
Cette enveloppe contient tout le système de sensations, des émotions, des jugements et des pensées qui constituent notre mental.
Les agitations du mental troublent les koshas inférieurs : anna-maya kosha et prana-maya kosha et peuvent bloquer les chakras supérieurs : vijnana-maya kosha et ananda-maya kosha.
Par exemple, lorsque nous sommes en colère, notre corps physique rougit, l’énergie tourne à toute vitesse et nous perdons complètement le sens de l’intuition et de la joie.
La fonction du mental est de recevoir les informations de l’extérieur via les 5 sens, de les transmettre à l’intellect qui gère et donne l’ordre d’agir à travers les organes d’action.
 
-vijnana-maya kosha : corps d’intellect, d’intuition, de sagesse divine. C’est la troisième enveloppe du corps subtile.
 
De notre monde intérieur surgissent les pensées, mais les choses qui surgissent d’un niveau plus profond et plus subtil sont des certitudes intérieures qui proviennent de notre corps de sagesse, composé de l’intuition et de la connaissance responsable du discernement.
Quand les pensées s’apaisent, notre voix intérieure peut s’exprimer pour nous guider.
L’intuition s’exprime simplement par la conscience, la partie de nous-même qui observe objectivement. Ceci est possible quand nous cessons de nous identifier à nos pensées, nos émotions et que nous devenons témoin de notre vie et de notre esprit.
On renforce cette enveloppe par le contrôle du mental. Il faut faire taire le mental pour entendre l’intuition et accéder à la sagesse divine universelle qui est en nous.
Ce n’est pas possible de développer l’intuition si le mental est agité.
Les différentes techniques pour développer cette enveloppe sont des pratiques de concentration sur le souffle, sensation dans le corps, chants des mantras, japa, yoga nidra et différentes techniques d’auto observation, méditation.
Mais, c’est aussi travailler sur nos convictions avec le sankalpa (résolution positive) car elles créent nos pensées, les pensées créent les dérèglements praniques et ces derniers créent des dérèglements au niveau des tissus.
Lorsque nous sommes dans un état de concentration extrême, nous tombons dans la méditation et ça fait grandir vijnana-maya kosha.
 
-Ananda-maya kosha. Cette enveloppe, la 5 ème appartient au corps causal, l’âme : karana sharira.
 
C’est notre corps de félicité, composé de béatitude, la couche la plus profonde de notre être.
C’est notre Soi personnel en lien avec le Soi universel, rempli d’extase, de bonté, de liberté, de contentement, joie : ananda.
Pour pénétrer cette enveloppe, il faut être dans un état de méditation profonde.
Toutes nos pratiques de yoga existent pour nous éveiller à ce corps, à notre nature véritable et il devient ainsi naturel de ressentir le Soi universel et d’être éveillé à ce qui est au-delà de nous-même.
Ce corps de félicité, inaltérable et lumineux se révèle après des années de pratiques assidues, sadhana.
Cet état de béatitude peut se ressentir lors de chants kirtan, une méditation, un yoga nidra.
Pour faire grandir cette enveloppe, il faut se relier à la source, regarder un coucher de soleil, faire un pèlerinage, être en réception directe avec l’énergie divine d’un maitre, d’un lieu qui vibre très haut, méditer, chanter des mantras et kirtans.
 

Namaste.

ipsum commodo Nullam Lorem id Aliquam at sem, dolor eleifend mattis