Le yoga développe la proprioception.

22 février 2021

C’est la faculté d’un individu à ressentir son corps dans l’espace et d’être capable de le placer dans une posture juste sans pensée consciente ou sans avoir besoin de vérifier avec les yeux son bon placement.  

 Ces informations proprioceptives proviennent des articulations, ligaments, muscles et tendons. Elles sont transmises au système nerveux central et sont indispensables pour maintenir l’équilibre et contrôler les mouvements volontaires.

Pratiquer le yoga les yeux fermés, permet de développer cette proprioception.
Lorsque que vous vous placez par exemple, les yeux fermés en quadrupédie, vous essayez de placer le dos droit, les mains écartées de la largeur des épaules, les genoux écartés de la largeur des hanches.

Au commencement des séances de yoga, vous ouvrez les yeux pour vous placer correctement dans la posture, puis au fil des cours, vous ressentez votre corps de l’intérieur, vous vous placez spontanément dans la posture juste les yeux fermés.
Le travail de proprioception amène petit à petit la présence de son schéma corporel, cette représentation mentale de tout son corps vivant. Et cette représentation devient de plus en plus subtil au fur et à mesure des séances de yoga.
L’intégration dans notre conscience du schéma corporel ” comme réalité vécue” permet de parvenir à une autonomie et à travers elle, de maitriser les peurs, les angoisses, du simple stress, aux phobies les plus spectaculaires, de la dépression à ses déguisements tels que la boulimie et autres dépendances.
La proprioception à travers la pratique d’asanas permet de recoller les morceaux , d’amoindrir, voir faire disparaitre les dualités physiques afin de percevoir notre corps unifié et solide dans un état d’unité.

Cette capacité à ajuster notre posture en permanence est innée mais nous la développons plus ou moins au cours de notre vie.

Les enfants qui font des exercices d’équilibre sur poutre, auront une meilleure proprioception que ceux qui ne font aucun sport.

Aiguiser son équilibre, travailler la proprioception prévient les chutes, les entorses et autres blessures, aide à renforcer les chevilles et les genoux.

Pour les seniors, c’est l’assurance de rester autonome plus longtemps, d’éviter les chutes.