LE SOI ET LE MOI

10 septembre 2019

Les  rishis sont revenus de leur périple avec un message pour l’humanité.
Le dieu que l’on adorait à l’extérieur, vit en nous, la source de vie se trouve en nous , c’est le « SOI ».
Tous les êtres vivants ont 2 facettes :
– le SOI  qui est l’essence du PURUSHA appelé ATMAN , le SOI est impersonnel .
– l’autre facette de l’identité est le MOI , celui qui cherche, s’interroge et s’attache.
Chaque être vivant a un moi différent. C’est le principe d’individualisation, AHAMKÄRA , l’égo.
Chacun de nous est différent , nous avons une trajectoire de vie unique.
La chaine d’ADN diffère seulement de 0,2  pourcent entre les êtres et un arbre . Ce qui nous relie est plus vaste que ce qui nous sépare.
Là ou le bas blesse , c’est quand le « je » devient le centre du monde et derrière il y a le sens d’appropriation, mes enfants , mes problèmes etc…………..C’est là que la souffrance KLESA commence .
La solution est de nous rapprocher le plus possible du SOI, ce que nous faisons dans notre pratique de yoga.
Vivre dans le SOI c’est sortir du jugement, de l’exclusion, de la comparaison, c’est accoster sur une rive dont les qualités sont la clarté, le silence, la simplicité.
Il faut pour cela mourir à soi-même , c’est la part égotique, narcissique qui nous quitte doucement.
Athénagoras dit : «  la guerre la plus dure, c’est la guerre contre soi-même .
Il faut arriver à se désarmer. J’ai mené cette guerre pendant des années , elle a été terrible . Mais je suis désarmé. Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur . »
 
Même les plus grandes guerres spirituelles ne sont qu’une des illusions de l’égo pour se glorifier L’être spirituellement accompli laisse toute chose aller et venir sans effort , ni désir d’en cueillir les fruits , il est porté par le courant d’une intelligence plus vaste.

mattis mattis elit. eleifend mi, tristique fringilla consequat. libero Sed