Il existe un lien étroit et profond entre la respiration et nos émotions

19 janvier 2021
Il existe un lien étroit et profond entre la respiration et nos émotions

L’angoisse, la peur, la colère ont pour effet de crisper notre diaphragme ( principal muscle utilisé lors de la respiration) et de raccourcir la respiration.
Le sang est moins oxygéné , notre énergie circule moins bien et notre mental est agité.
Mais l’inverse est tout aussi vrai.
Il suffit de pratiquer un exercice yogique pour débloquer le diaphragme ,allonger le souffle, mieux exploiter notre capacité pulmonaire et retrouver calme, force, confiance en soi et maitrise de soi.
 Le yoga n’est pas une gymnastique, mais la rencontre du corps et de l’esprit animé par le souffle.
La pratique des asana (postures) est associée aux exercices respiratoires et nécessite le contrôle du pranayama (le souffle).
Afin de capter l’énergie vitale, la respiration yogique s’effectue par le nez, la bouche fermée.
Elle comprend une inspiration et une expiration complète qui mobilisent l’ensemble de la cage thoracique et le diaphragme.
 A l’inspiration, l’abdomen se relâche et le diaphragme descend, venant masser toute la région abdominale
A l’expiration, l’abdomen se contracte et le diaphragme remonte vers la cage thoracique.
 La respiration complète mobilise la totalité des poumons, les emplissant et les vidant complètement. Elle agit à la fois sur l’abdomen, la poitrine et les clavicules.
Cette respiration, dite aussi diaphragmatique fait circuler l’énergie vitale, libère le plexus solaire des tensions nerveuses et émotionnelles.

ut sed Aenean amet, commodo Curabitur eget risus nec quis, dictum