Asana ou posture de yoga

23 juillet 2020

Elles correspondent au troisième membre du yoga.
Dans la tradition du yoga, l’arbre est utilisé comme une métaphore pour illustrer le développement,  la transformation personnelle et profonde de l’être humain.
Les postures de yoga sont assimilées aux branches de l’arbre.
Du tronc de l’arbre sortent plusieurs branchent.
L’une pousse en longueur, l’autre de côté, l’une pousse en zigzag, l’autre tout droit .Ces branches sont les postures variées qui mettent en harmonie les fonctions physiques du corps avec les fonctions psychologiques.
Cette troisième étape du yoga nous apprend comment utiliser le corps comme véhicule pour notre propre guérison et notre propre équilibre.
En pratiquant les postures, nous apprenons à augmenter notre énergie, à tonifier tout notre système, diminuer les agitations du corps et du mental.
Les postures deviennent des outils de transformation profonde et de changement de tout notre être.
Nous sommes constamment dans une posture physique et donc une posture émotionnelle.
Le lien entre le corps et l’émotion est fort.
En observant une personne qui traverse une pièce, sa démarche va laisser transparaitre son état d’humeur, ses émotions, (excitée, déçue, de mauvaise humeur etc.…..)
Lorsque nous nous tenons debout, grand, allongé, droit, nous nous sentons mieux, plus confiant, nous constatons ce changement émotionnel en nous.
Quand nous entrons dans notre corps, nous entrons dans nos émotions en même temps.
 
Le but de l’asana n’est pas d’aller le plus loin possible,mais de porter attention,d’être attentif à ce qu’on fait. 
            
La posture n’est asana que si elle réunit  en même temps les 2 qualités suivantes :
– sukha: aisance et confort, relaxation sans lourdeur  
-et sthira :fermeté, vigilance sans tension.

L’important dans la posture est d’unifier les mouvements du corps et du souffle et d’observer les réactions physiques et respiratoires.

La posture se distingue d’une gymnastique, elle est expérience intérieure avant d’être savoir faire.
Il ne s’agit pas d’acquérir  une plus grande habilité physique, mais d’être bien dans son corps, dans sa peau, trouver la posture juste pour soi.
Les postures dans leur multiplicités : debout, assises, couchées, pliées en torsion tentent de rendre au corps  et à l’esprit rétrécit, rigidifié, inhabité, la libre circulation de l’énergie de vie.
C’est dans ce cadre que chacun va pouvoir  découvrir son aspect unique, s’écouter et accepter les modifications internes journalières : fatigue, tension, bonheur, qui vont s’exprimer dans la pratique.
Les asana assouplissent et tonifient le corps, aident à rendre conscientes les 3 grandes  zones du corps : ventre, cœur, tête et les 3 façons de percevoir le monde, l’instinct, l’affectif, l’intellect.
asana va unifier, fluidifier l’énergie.
Le corps réinvesti par la conscience redécouvre le plaisir d’être vivant.
En résumé asana joint le corps et l’esprit pour avancer vers l’unité.

 ” La posture, c’est être fermement établi dans un espace heureux” Gérard Blitz.

Namaste.

felis venenatis neque. elit. nec libero ut vel, ut luctus non leo